EXAMEN AU DIPLÔME ASI 2022

Un moyen d'encourager le perfectionnement professionnel

Le prochain examen / certification de l'ASI aura lieu le mardi 14 mars 2022*
*(Sous réserve de modifications selon les contraintes sanitaires et/ou organisationnelles)

DATE / LIEU :

14 MARS 2022
WINE SCHOOL DE FABRICE SOMMIER à MÂCON


Ouverture des inscriptions via le site de l'ASI depuis le 04.02.2022
(Clôture des inscriptions le 04.03.2022)

Vous trouverez ci-dessous :

- le lien vers le site de l'ASI "pour en savoir plus sur l'EXAMEN ASI"

-  les vidéos de certains lauréats français

- Présentation du déroulement de l'examen


- F.A.Q. /  "Questions / Réponses"


INSCRIVEZ-VOUS !
 

QUESTIONS / RÉPONSES

Certification ASI 2022

Présentation / Déroulement / Questions - Réponses

 

PRÉSENTATION / DÉROULEMENT

L'examen se déroule en deux étapes :


1ère étape - Épreuves écrites :


- La description écrite et identification de deux vins internationaux servis à l'aveugle (30 minutes),
- L'identification de deux boissons locales et de trois spiritueux/liqueurs/vins fortifiés internationaux (10 minutes),
- Un questionnaire (90 minutes) portant sur les principaux pays producteurs de vin, les bières, les spiritueux et autres boissons, les cépages, la viticulture, la vinification et d'autres sujets liés à la profession,
- Un essai (45 minutes) sur un thème professionnel fourni par la Commission Examen de l'ASI concernant le monde des boissons et de la sommellerie (500/800 mots).


2ème étape - Épreuves orales et pratiques :


- Vente d'une boisson (4 minutes)
- Décanter, commenter et servir une bouteille de vin (6 minutes)
- Déguster, expliquer et commenter un accord mets et vins (5 minutes) 

Le candidat doit passer l'examen dans une des langues officielles de l'ASI (français, anglais pour l’examen français) . Les candidats qui présentent l'examen dans une langue étrangère peuvent recevoir l'Or ou l'Argent. Les candidats qui ne présentent pas l'examen dans une langue étrangère ne peuvent obtenir que le Bronze.

QUESTIONS / RÉPONSES

 

Qu’est ce que c’est ?

La volonté d’offrir aux sommeliers du monde une valorisation professionnelle de qualité, leur permettant d’exercer partout où ils le souhaitent.

En 2020, 14 pays ont présenté 74 candidats. 52 sommeliers ont obtenu la certification. A ce jour, 250 sommeliers ASI reconnus dans les 55 pays membres : une élite internationale comme le souhaitaient les fondateurs en 2012.

 

Les examens ne sont qu’en Anglais ?

Non. Vous pouvez les passer également dans votre langue maternelle, ici le français, mais ne pourrez que prétendre, dans ce cas, au niveau bronze et bronze excellence.

 

Quelle différence entre la certification ASI et les concours ?

L’univers des concours est vaste, cependant le MJSF, MSF, MOF, MSM sont les plus connus de tous en France. La certification, qui n’est pas un concours, mais un examen,  n’est pas centrée sur la France mais sur le monde avec la possibilité comme au MOF d’avoir plusieurs lauréats, eux-mêmes pouvant obtenir selon leurs résultats différentes diplômes : Certification bronze, bronze excellence, argent, et or. Voire Major de promotion pour le meilleur résultat au monde. De plus il n’y a pas de présélection, c’est une date par an et les épreuves de l’examen se déroulent sur une seule journée et sont ouvertes à tous sans limite d’âge.

 

Pourquoi se présenter à l’examen ?

L’unique opportunité de décrocher une reconnaissance internationale pour tout sommelier qui souhaite passer les épreuves.

S’évaluer sur une échelle mondiale et non plus nationale.

Optimiser ses chances de travailler hors de nos frontières et être des ambassadeurs de notre métier et de la France.

 

Pourquoi n’est-elle pas gratuite ?

L’UDSF s’évertue en France à rendre accessible au plus grand nombre tous les concours malgré les frais d’organisations importants. Cette certification est à l’initiative de l’ASI et dans ce cadre, pour tous les pays participants, l’inscription est payante. A l’échelle mondiale, cela génère des coûts importants de fonctionnement qui induisent un tarif élevé malheureusement, mais très raisonnable comparé aux droits demandés par d’autres organismes internationaux. Nous sommes tributaires et solidaires de l’envergure mais aussi de la valeur ajoutée de ce dispositif unique. Chaque pays s’adapte en fonction de ses contraintes. En France les jurés ne sont pas rémunérés, nous sollicitons des partenariats pour diminuer les charges et donc les frais au mieux. Malgré tout, l’UDSF ne tire aucun bénéfice financier de cette certification depuis sa première édition. Au contraire !

 

Pourquoi maintenir cette certification en France ?

C’est un élément de valorisation international en devenir pour les futures générations de sommeliers. Une ouverture sur le monde professionnel de la sommellerie où la France doit-être présente. Aujourd’hui moins reconnu dans notre pays face à nos concours nationaux, il faut comprendre que sa valeur s’inscrit déjà dans une partie du monde. Sa vocation est de devenir un standard de référence du recrutement international. Il est unique dans nos offres de concours et apporte de nouvelles expériences aux candidats.

 

Pourquoi si peu de candidats jusqu’à présent ?

Nous avons la chance d’avoir de très beaux concours reconnus dans notre pays et une formation professionnelle dispensée par l’Éducation Nationale. L’Examen de certification de l’ASI n’a pas encore trouvé sa place aux yeux des sommeliers français. Nous espérons que cette lettre ouverte permettra à tous de comprendre les enjeux en toute transparence. L’UDSF a vocation à défendre nos valeurs et votre avenir à travers cette certification.

Vous êtes ambitieux ? Alors n’hésitez plus !

Eric Goettelmann - Responsable certification ASI

2022.jpg